Faites appel à notre savoir-faire

Traitement du bois

En règle générale, un traitement préventif est recommandé environ tous les 10 ans. Le bon entretien d’une charpente permet de gagner en durabilité et de prévenir l’apparition d’insectes xylophages.
Il est nécessaire de faire appel à un professionnel afin d’effectuer, dans un premier temps, un contrôle visuel de la charpente et des combles. Il est également important de vérifier si les bois situés sous la couche d’isolation sont sains.

Un bois attaqué par des insectes verra sa résistance mécanique s’affaiblir ; ce type de dégâts peut engendrer des travaux plus importants lors du traitement, voir un remplacement par un menuisier des bois trop attaqués.

Charpente

La fonction d’une charpente

La charpente d’une habitation ou d’un bâtiment est composée de plusieurs pièces de bois de tailles plus ou moins importantes. La charpente est une pièce maîtresse et essentielle de la construction.

Une charpente doit être contrôlée au moins une fois par an. En effet, celle-ci peut subir de nombreuses attaques, diverses et variées :

  • Humidité due à une infiltration d’eau
  • Champignons de type mérule
  • Insectes xylophages de type termites, capricornes*, vrillettes*, etc…

Le capricorne : C’est un insecte à larves xylophages de la famille des coléoptères.
Il provoque de graves dégâts dans les bois résineux. Il s’attaque principalement à l’aubier, c’est à dire à la partie tendre du bois. On le retrouve dans les charpentes de nos habitations, mais également dans les meubles, les huisseries ou les planchers.
L’adulte mesure entre 1 et 2 centimètres et ne vit que 3 ou 4 semaines, le temps de se reproduire et de déposer entre 30 et 50 œufs. Ces œufs donneront par la suite des larves, qui se déplaceront pendant plusieurs années (3 à 10 ans selon la température, la qualité du bois…) dans le bois. Les larves parcourent ainsi le bois sans jamais en ressortir, hormis une fois le stade adulte arrivé.

Les vrillettes : Également de la famille des coléoptères. Les deux principales espèces sont la grosse (5 à 7 mm) et la petite vrillette (3 à 5 mm).  Les adultes ne vivent que quelques semaines sans s’alimenter. Les œufs (une trentaine en moyenne) sont déposés dans des interstices et imperfections du bois. Le stade larvaire dure entre 2 et 5 ans. Les dégâts peuvent être considérables, aussi bien dans une charpente, mais également dans des armoires, tables, chaises, ou planchers. Facilement repérables, les trous de vrillettes sont parfaitement circulaires et souvent en grande quantité.

Les étapes du traitement du bois

Pour un traitement curatif, il est impératif de respecter scrupuleusement plusieurs étapes :

  1. Le sondage : à l’aide d’un outil tel qu’un poinçon ou une hachette, il permet de déterminer les zones des bois attaqués
  2. Le bûchage : à l’aide d’une hachette ou d’un scraper, il permet d’éliminer les vermoulures et ainsi de mettre à nu un bois sain.
  3. Le brossage et le dépoussiérage : nécessaires afin d’avoir un support propre et sain. La poussière présente sur la charpente empêcherait l’absorption du produit par le bois.
  4. Perçage : puits d’injections dans les différents bois concernés. Pose d’injecteurs pour faciliter la pénétration du produit dans les bois.
  5. Pulvérisation : projection de produit sur l’ensemble de la charpente. Ce traitement de surface est indispensable notamment pour les éléments de bois peu épais et donc impossible à percer.

Notre expertise

Au-delà de la charpente, d’autres parties de l’habitation peuvent être constituées de bois et donc nécessiter un traitement ; les plinthes, portes, fenêtres, montants de portes etc…

Fort de notre savoir-faire, nous pouvons vous proposer un diagnostic gratuit de votre charpente et ainsi définir un traitement adapté en cas d’infestation.

Logo CTBA+

Notre entreprise vous aide dans la lutte des insectes xylophages

Notre entreprise répond à un cahier des charges précis et nous sommes également certifié CTB A+ et nous utilisons des produits certifiés CTB P+ qui ne sont pas nocifs pour l’homme ou votre environnement.